Le bonus/malus et le prix de l'assurance auto

Le bonus/malus et le prix de l'assurance auto

DEVIS EN LIGNE

Assurance décennale -> Assurance ->Le bonus/malus et le prix de l'assurance auto

le-bonus-malus-et-le-prix-de-l-assurance-auto
C'est quoi le coefficient de malus/bonus, c'est l'élément qui récompense au début de toute année les conducteurs qui n'ont pas eu de sinistre et pénalise les conducteurs qui ont eu des accidents sur la route. Son rôle est un peu mystérieux, il est un véritable problème pour beaucoup de client cherchant des assurances pour leurs auto. Il est vrai qu'un malus va augmenter votre cotisation mais pourtant une grande catégorie des conducteurs en profite : environ 93 % voient leur cotisation à la baisse grâce à ce fameux coefficient de malus/bonus.

Quelques éléments pour comprendre facilement

  • S'il n'a eu aucun sinistre responsable au cours de passé de conducteur, il aura un bonus. Le coefficient va revenir à la baisse de 4% et passera alors à 0.94.
  • Son contrat arrive à échéance le 2er juin 2019, sa compagnie d'assurance va regarder s'il a eu des sinistres au cours de la période de douze mois précédant de deux mois la date du début de son contrat soit entre le 2er juin 2018 et le 2er juin 2019.
  • un conducteur qui n'a ni malus ni bonus a un coefficient de base 1.

Ensuite après chaque année sans sinistre, le coefficient de bonus sera réduit de 4%. Il passera alors à 0.80 (0.85 - 4% de 0.85) la troisième année et au bout de 15 ans sans sinistre, le conducteur atteindra le coefficient de réduction maximal de 0.4.

  • Ce coefficient est multiplié à la cotisation et la fait baisser . Egalement pour un coefficient de 0.4 soit un bonus de 40%, votre cotisation sera réduite de moitié.
  • Par contre, au moindre sinistre responsable, le conducteur verra son coefficient augmenté de 24%.

Un coefficient de 2 deviendra 2.25 et pour un conducteur disposant de 40% de bonus (soit un coefficient de 0.4 ) il passera à 0.53 (0.4x2.25).
Et ce n'est pas tout. La pénalisation de 24% compte pour un seul sinistre responsable.
Si au cours de la même année, un client a 3 sinistres responsables, il se verra appliquer trois majorations de 24%.
Cependant si la responsabilité est partagée, c'est une hausse de 11.5% seulement.
Le coefficient maximum de majoration est de 4.5 seulement.
Une bonne nouvelle comme même: le malus va à la hausse très vite mais il diminue aussi rapidement.
Après 2 ans sans aucun sinistre, il malus va disparaître tout simplement. Et vous vous retrouverez de nouveau avec un coefficient de base 1.
Toutefois Il existe une exception à noter. Le premier sinistre d'un conducteur qui bénéficie d'un bonus de 40% depuis 4 ans au moins ne sera pas calculé dans son relevé.

Les types de sinistres jouant sur malus

Les sinistres dont vous êtes responsable même partiellement. Si vous prêtez votre voiture, en cas d'accident, le malus sera calculé sur vous.

Les accident qui ne sont pas pris en compte

la tentative de vol,le vol, le sinistre causé par un voleur, les bris de glace, et l'incendie.
Si vous arrivez à prouver que le sinistre a été causé par un élément de force majeure, il ne sera pas non plus pris calculé pour vous. Le coefficient de malus/bonus est lié à chaque automobiliste.
Alors si vous changez de compagnie d'assurance, votre coefficient de bonus malus vous suit à la nouvelle compagnie.
Au cours de la souscription de votre prochain contrat, si vous n'avez pas eu de sinistre l'année avant, votre nouvel compagnie devra vous faire bénéficier d'une réduction de 4% comme l'aurait fait votre ancien compagnie.
Un seul problème se présente : si vous restez plus de trois mois en attente pour souscrire un autre nouveau contrat, votre bonus diminution aussi. Certains compagnies d'assurance vont refuser de reprendre le coefficient de l'ancienne compagnie.
Autre cas problème : les automobilistes multiples. Si un seul d'entre eux est responsable d'un sinistre, le malus sera calculé pour tout le contrat mais en changeant de compagnie, les autres automobilistes retrouveront leur ancien bonus.